Au Moyen-Age…

Au Moyen-Age, les règles dans la société étaient presques similaires à celles  d’aujourd’hui. A l’heure actuelle, sans fringue de marque, nous n’existons pas. Au Moyen-Age, tout était déterminé par la couleur et la forme de vos vêtements. Le bleu au roi, le violet à l’église et, à compter du XIème, l’aumusse à l’ecclésiaste. Plus un vêtement était sombre, plus vous étiez d’un niveau élevé dans la société. Tout s’explique simplement par le bain des tissus :-). Pour avoir une couleur sombre, il fallait plusieurs bains d’une même couleur, à chaque bain, le client payait un peu plus. La couleur du vêtement déterminait donc le rang social.

Je trouve cette période de l’histoire, même si elle peut être sanglante et noire, extrêmement intéressante et joviale. Oui joviale 🙂 Qui peut imaginer à l’heure actuelle, que ces magnifiques monuments de l’époque romane ou gothique soient peints de couleurs vives… Que les tympans soient des fresques en couleur, bandes dessinées avant l’heure, que l’intérieur de ces monuments soient de même (cf. : l’église de Calan, XIème siècle, le tout en utilisant des techniques innovantes pour l’époque comme la peinture a fresco, cf. Cimabue).  C’est une période qui me plait par son côté “l’adversité envers et contre tout”.

Bon, d’accord, tout ça pour en arriver où ? A ça : je suis en pleine conception de mon costume pour le festival médiéval d’Hennebont. Après quelques réflexions, quelques documentations prises chez moi et à droite à gauche, j’ai déclaré en ce jour de l’an 2012, vouloir faire comme à l’époque. C’est-à-dire : sans patron existant, bon d’accord avec mon mètre-ruban (quand même !!), et ce qu’on qualifierait aujourd’hui d’à”l’arrache” !! [Sara ferme les yeux :-)].

Donc pour ce premier acte, j’ai confectionné une cape. Le patron est assez simple : un demi-cercle sur un rectangle de tissu. J’ai creusé le cou (20cm de creux). Puis j’ai fait un patron pour la capuche (je posterai le patron plus tard)… Comme base de réflexion, je me suis appuyée bien évidemment sur les écrits de notre ami Viollet-Le-Duc. Pas toujours très fiable mais sa vision sur une époque plus proche de la sienne que de la nôtre est intéressante. Je possède l’Encyclopédie médiévale qu’il a écrite de 1854 à 1868, ouvrage assez rare qu’on trouve à des prix exorbitants aujourd’hui… Elle comporte des chapitres intéressants sur l’habillement, les outils de guerre, les armures, etc.

Voici donc le résultat. J’ai choisi des tons lumineux, le soleil nous fuyant, je me suis dit que j’allais moi-même apporter un peu de soleil…

Ma capuche se termine en pointe, je trouvais ça trop “Moyen-Age” 🙂 Un peu Tolkien, je l’avoue.

Je pense la refaire un de ces jours en velours noir… Ca le fait carrément 🙂

A propos Yopla

Comme dirait mon meilleur ami, je suis une petite banane :-) J'aime bricoler, cuisiner, lire, rire, faire rire, l'odeur de l'herbe fraîchement coupée, le vent dans les arbres, la crème brûlée, l'architecture, les bisous :-), offrir des cadeaux... Je déteste laver la salade, l'hypocrisie, la jalousie, l'injustice, etc. Bref, un être humain tout simplement :-)

3 Commentaires

  1. Ah désolée, l’heure est passée… J’y vais cet aprèm, j’ai mal cogité 🙁 mais rien n’est désespéré 😉

  2. Si je me souviens bien, ta cape bleue a des ouvertures sur les côtés non ? Sinon regarde le modèle M du Stylish Dress Book 2 (Blouses, robes et cie, je crois), c’est une veste avec des manches cape… Je dis ça, je dis rien hein 😉

    • Je constate avec joie que cet article a du succès… Promis, je ferai un tutoriel bien détaillé pour mon travail à l’arrache 🙂 En tout cas, ça prend bonne forme…

Les commentaires sont clos.