Les situations transitoires

108-transitoire-1Les situations transitoires peuvent parfois durer plus qu’on ne le pensait au départ. Elles sont plus ou moins subies, plus ou moins douloureuses, plus ou moins positives. Parfois, elles rappellent ce que, défintivement, l’on ne veut plus voir dans sa vie (Radio Bonheur à 7h du mat’ à fond les ballons, l’intégralité des classiques du coin chanté par un baryton breton à longueur de journée, les sempiternelles questions « qu’est ce qu’on mange ce midi ? » avec sa variante « qu’est ce qu’on mange ce soir ? », etc, etc, etc.)  et nous permet de nous recentrer. Et c’est tant mieux !

En ce moment, je surfe donc beaucoup sur le site n°1 préféré des Français ( nan mais franchement, ils pensent vraiment cette connerie ? ) et consors et à part des CAE/CUI, des quelques heures par semaine, aucun poste qui ne m’inspire vraiment, une vraie cata… Bien entendu, aucune réponse à toutes les lettres que j’ai envoyées (ben pour quoi faire franchement, c’est vrai que comme dirait l’autre, le silence vaut un non, hein ! Tant pis si l’autre attend, lui), j’ai répondu à des annonces diverses et variées : chargée de mission en développement durable, conseillère en assurance/mutuelle/caf/etc., même pour un poste de secrétaire (oui, oui, j’ai aussi un profil administratif ! 🙂 )… rien de bien motivant, franchement… Bon, il faut dire aussi que je teste un nouveau format de CV, alors déstabilise-t-il ? Possible. J’ai opté pour un A4 horizontal en trois volets : à gauche ma carte d’identité, au centre la liste de mes compétences avec trois axes principaux (Gestion de projets/Communication/Web) où je liste les compétences appliquées pour chaque axe avec les qualités requises, à droite pour chaque compétence, je liste les postes/évènements où je les ai appliquées concrètement. C’est le premier jet :

108-transitoire-4

Il y a encore du travail et j’ai bossé un peu là dessus avec ma copine Isabelle (qui vient de décrocher son diplôme de formatrice de formateur, yahouuuuhouuu !), notamment sur les formulations, la façon d’agencer mes blocs et mes interactions. La problématique partait de : certains postes m’intéressent, je n’ai pas les diplômes demandés et j’ai utilisé les compétences requises dans certaines de mes expériences annexes -> comment les mettre en valeur pour pouvoir dire et prouver que je suis le candidat idéal pour ce poste ? Et il en a découlé ça… Au départ, je pensais le présenter comme une vraie plaquette Print mais bon, il ne faut pas trop bousculer nos bonnes vieilles conventions trop vite.

108-transitoire-3Après 8 années à mon compte, où j’ai travaillé seule chez moi mais en équipe à distance dans un domaine purement technique, travailler seule est devenu insupportable pour mon intellect et le monde du salariat complètement étranger (et de mon point de vue, pas vraiment attractif. C’est vrai, à part une relative stabilité, qu’a-t-il de concret à apporter ?). Je ne suis pas faite pour être enfermée dans une boite même si j’y ai déjà passé presque 8 ans de ma vie (tiens, c’est marrant comme le chiffre 8 ressort 🙂 ). Alors depuis quelques temps, je pense au statut de la SCOP. Il y a trois projets auxquels je cogite depuis un moment qui vont ressortir des cartons et sont susceptibles de bien fonctionner si c’est bien pensé dès le départ et surtout que je ne sois pas seule à les porter : la clé de tout.

108-transitoire-2 En attendant, j’ai décidé de ne pas culpabiliser et de prendre de vraies vacances, sans me prendre la tête. Alors les prochaines semaines, ça va être plage, concert, bière, pas de photo (année 2013, année de merde donc obturateur en panne !) mais je vais sans doute ressortir mon caméscope tiens ;), terminer mes cartons pour un déménagement final début septembre et enfin, m’offrir la paix et le calme que j’attends depuis un moment…