Possible… or not !

Pfiou !! Six mois sans écrire… Pas de bilan annuel non plus…  Pas besoin, le bilan est quasi le même que l’année précédente… Toujours dans le cyber-espace, toujours dans un espace temps qui ne me correspond pas… Beaucoup de positif dans l’ensemble mais rien qui débouche sur de l’épanouissant ou du satisfaisant pour moi.

Après un bilan de compétences, j’en reviens toujours à la même chose : médiateur culturel (pas de débouchés), ludothécaire (ah ah ah du taf pour une institution !?! Déjà vécu, non merci), relieuse ou couturière (non vraiment ?!?), bref, bref, bref…
Tout plein de projets, encore plus : une bibliothèque privé pour bidouilleurs en herbe, toujours mon tiers-lieux (j’ai peut être un plan pour ouvrir un café associatif, à voir), et bla bla bla… Ca a affolé l’ancienne DRH qui m’a suivi pendant mon bilan de compétences 🙂 La pauvre ! Un catalogue d’idées à revendre… Essaie de m’orienter un peu pour voir 🙂
Après discussion avec des gens qui me connaissent, qui voient ce que je fais et comment je travaille, on m’a soufflé qu’un poste d’agent de développement local, ce serait super et devinez qui recrute pour ce genre de poste : les mairies ! Grrrrr !

Tout le monde me court après. Mais heureusement, j’ai appris à dire NON 🙂 le sésame pour la tranquillité et continuer à faire ce que je fais sans prise de tête… Le CEAS a réussi à faire de moi sa co-présidente (une présidence à trois têtes, c’est gérable), la:matrice voudrait aussi. Surtout que les tiers-lieux, c’est pas ça… La problématique de base dans notre système actuel n’étant pas résolue, ils ferment un par un… Triste pour une belle dynamique. Tous calent sur le modèle économique, si on avait tous un revenu de base, la question ne se poserait même pas mais à l’heure actuelle, il faut bien manger et les financeurs leur demandent de la rentabilité…

Alors pour ce poste (bénévole, bien entendu !), j’ai dit non. Ou presque, une place au CA, ça suffira. Surtout que moi aussi, j’ai besoin de manger. Un an au RSA, ça suffit… J’en ai marre… Je continue à postuler dans le vide pour tout et n’importe quoi mais rien ne vient, sauf le bénévolat 🙂 Vais devoir faire de la coupe dans mon CV, ça doit faire peur 🙂

Même en faisant attention, tu n’es pas à l’abri d’une énième claque-facture qui va t’anéantir le moral, te pomper le peu d’énergie que tu as, te faire retourner à la grisaille… La dernière en date, une superbe facture de 800 € de gaz alors que toute l’année, j’ai fait attention à l’utilisation d’eau chaude, j’ai moins cuisiné avec mon four et j’ai mis le chauffage fin novembre pour ce montant de facture en février ! Je me demande si une combinaison de cosmonaute l’hiver, ce ne serait pas le top pour vivre dans mon congélateur… 🙂

Heureusement, tout au long de cette année, j’ai fait de belles rencontres. Humainement riches et rassurantes pour moi qui ne me fait pas confiance 🙂 Des gens avec les mêmes idées, avec le même regard, des gens qui sont sortis de ma vie, des gens qui sont revenus (« Tiens, j’ai fait ce que tu m’avais conseillé et ça marche » – c’est bien, je te l’ai conseillé il y a un an et demi ! Je dois travailler sur ce que Pascale appelle le temps de la démocratie, je vois souvent loin mais il me faut laisser le temps aux autres de le voir aussi, pas facile pour moi 🙂 ).